Soins complexes à domicile pour enfants
https://soinscomplexesadomicilepourenfants.com

Cathétérisme vésical intermittent

Qu'est-ce que c'est?

Comment ça fonctionne?

FAQ – Cathétérisme vésical intermittent

Quand consulter votre équipe de soins

 

Urine 

Cathétérisme 

Stomie du Mitrofanoff 

État général

N’hésitez pas à contacter votre équipe de soins pour toute question relative l’état de santé de votre enfant.

 

MISE EN GARDE : L’information ci-bas se veut un guide pour les parents et les proches aidants en présence de certains problèmes liés aux soins. Elle ne remplace pas les indications fournies par votre équipe de soins.

Discutez avec votre équipe de soins des besoins spécifiques de votre enfant, incluant QUI contacter et QUAND le faire lorsqu’un problème survient.

 

Incontinences urinaires entre les cathétérismes

Inconfort au niveau du ventre douleur et/ou brûlement au méat urinaire ou à l’urètre

Fièvre avec ou sans malaise général (≥ 38⁰C rectal ou ≥ 37.5⁰C buccal ou ≥ 37.5⁰C aisselle)

Entrée ou sortie de la stomie du Mitrofanoff de plus de 0.5 cm que sa position habituelle

Peau autour de la stomie du Mitrofanoff : rouge, enflée, démange, brûle, présence de petits boutons, de petites blessures ou de saignements

L’urine a une odeur inhabituelle et est plutôt trouble (comme si on y avait ajouté une goutte de lait)

Saignement après le cathétérisme

Retrait difficile du cathéter

Le cathéter est difficile à insérer

L’urine ne s’écoule pas ou s’écoule plus lentement qu’à l’habitude par le cathéter

 

N’hésitez pas à vous référer à votre équipe de soins pour toute question ou conseil relatif à la condition de votre enfant.



Conseils de tous les jours

Habillement

  • Choisissez des vêtements qui faciliteront l’accès aux organes génitaux (vulve, pénis) lors du déshabillage.
  • Pour les enfants autonomes en fauteuil roulant, certains trucs existent pour aider à la procédure (ex : vêtements avec attaches en velcro). Discutez-en avec votre équipe de soins.
  • Les enfants ayant une stomie du Mitrofanoff doivent porter des vêtements confortables. Il n’est pas nécessaire de couvrir la stomie avec un pansement; l’urine ne devrait pas s’écouler de la stomie.

Hygiène et baignade

  • Nettoyez les organes génitaux ou la stomie du Mitrofanoff de votre enfant à tous les jours, lors du bain et de la douche, et avant chaque cathétérisme.
  • Utilisez une débarbouillette, de l’eau tiède et un savon doux pour le corps, sans parfum ni additif (ex : « Dove »).
  • N’utilisez pas de savon antiseptique car il peut irriter la peau et causer une infection.
  • Fille : ouvrez bien les grandes lèvres, nettoyez la vulve, l’intérieur des grandes lèvres et la région périnéale jusqu’à l’anus (en allant de l’avant vers l’arrière); rincez à l’eau de la même façon.
  • Garçon : nettoyez son pénis, en incluant la région sous le repli de la peau du prépuce si non circoncis; rincez à l’eau.
  • Stomie du Mitrofanoff : lavez délicatement la stomie et la peau autour de la stomie et rincez à l’eau.
  • Les lingettes pour bébé sans rinçage, sans parfum ni additif, peuvent être utilisées si désiré avant les cathétérismes.
  • Votre enfant peut prendre un bain, une douche ou se baigner sans soin particulier.

Sommeil

  • Considérez les heures de repas et les besoins d’hydratation de votre enfant pour déterminer, avec votre équipe de soins, s’il est nécessaire de faire des cathétérismes au cours de la nuit.
  • Dans certains cas, le port d’une couche pendant la nuit peut être utile.

Nutrition et hydratation

  • Avec votre équipe de soins, déterminez l’horaire des cathétérismes quotidiens pour votre enfant selon :
    • l’organisation des activités prévues dans sa journée (ex : transport, soins médicaux, activités sociales, sports),
    • la durée possible entre deux vidanges de sa vessie.
  • Prenez en note la quantité de liquide bue et d’urine recueillie dans la journée, selon les recommandations de votre équipe de soins.
  • Encouragez votre enfant à boire pendant toute la journée;  il est possible de diminuer après le souper si la quantité quotidienne de liquide recommandée est atteinte.

Activités

  • Votre enfant peut en général poursuivre ses activités régulières quotidiennes.
  • Il est recommandé de faire un cathétérisme immédiatement avant qu’il joue ou pratique un sport.
  • Suivez les recommandations de votre équipe de soins qui s’appliquent selon la condition de votre enfant.

Transport et voyage

Ayez toujours avec vous un « ensemble de dépannage », en cas de besoin de cathétérisme en dehors de la maison :

  • savon pour les mains
  • lingettes nettoyantes
  • 2 cathéters propres
  • gel lubrifiant à base d’eau
  • contenant pour recueillir l’urine


Méthodes de soins


Méthodes de soins : Cathétérisme vésical intermittent : garçon

Indications

Fréquence

Matériel requis

Au besoin :


Étape 1: Anticipation

Voir texte complet ici

Résumé :

Votre enfant et vous formez une équipe; impliquez-le le plus tôt possible dans ses soins.

Prendre le temps d’établir une bonne relation de confiance avec votre enfant aide généralement à éviter des réactions indésirables, comme le fait d’être irritable, anxieux ou chercher à éviter/retarder la procédure.

Les trucs suivants aident à créer une ambiance agréable pour débuter le soin, autant pour lui que pour vous.

  • Créez le bon moment : intégrez le soin dans une routine.
  • Annoncez le soin et parlez-en ensemble
  • Formez une équipe avec votre enfant : Favorisez l’autonomie de votre enfant par des choix réalistes de gestes qu’il peut poser pour vous aider, Demeurez à son écoute. Gérez sa douleur et son anxiété par des stratégies de distraction et de positionnement.

Étape 2: Préparation

Voir texte complet ici

Résumé :

  • Préparez l’environnement : Identifiez un endroit pour le soin. Fermez les fenêtres, les portes et le ventilateur. Lavez et séchez la surface de travail puis rassemblez le matériel nécessaire pour le soin et la stratégie de distraction.
  • Préparez votre enfant : Obtenez de l’aide au besoin. Assurez-vous que votre enfant est bien positionné et débutez les stratégies de distraction.
  • Préparez-vous : Choisissez un moment où vous êtes bien disposé pour faire le soin. Révisez la méthode et mettez un masque au besoin. Lavez-vous les mains.

Maintenant que vous êtes prêt à débuter le soin, profitez de l’occasion pour féliciter votre enfant et encouragez-le pour la suite de la procédure.

Étape 3: Procédure

Voir texte complet ici 

Résumé :

Trois notions importantes à considérer :

  • Sécurité : Suivez bien les étapes qui vous ont été enseignées pour procéder au soin.
  • Flexibilité : Soyez prêt en tout temps à vous réajuster au besoin, en repositionnant votre enfant ou en l’immobilisant, en changeant de stratégie de distraction et en étant à l’écoute de ses pleurs ou de toutes autres réactions émotives.
  • Collaboration : Rassurez votre enfant en restant en contact avec lui verbalement et non-verbalement. Reconnaissez ses émotions, soyez patient et sachez reconnaître ses forces. Aidez-le à élargir la perception de ses sensations.

Étape 4: Préparer le matériel

  • Si la mesure de la quantité d’urine est requise, assurez-vous que le récipient pour la recueillir est sur une surface plane en face de votre garçon mais à un niveau plus bas que sa vessie.
  • Ouvrez l’enveloppe du cathéter neuf ou prenez le cathéter réutilisable de son contenant sans toucher à son extrémité.
  • Mettez une petite quantité de lubrifiant à base d’eau sur l’extrémité du cathéter. *N’utilisez PAS de gelée de pétrole de type vaseline.
Pourquoi ?

Cette étape prépare à l’exécution de la procédure. L’utilisation de lubrifiant facilite l’entrée du cathéter.

Étape 5: Positionner votre garçon

  • Selon ce qui a été convenu avec votre équipe de soins, demandez à votre enfant d’essayer d’uriner avant le cathétérisme, si possible.
  • Installez ensuite votre garçon dans une des positions discutées avec votre équipe de soins, selon son confort, son âge et sa capacité à collaborer.
  • La table à langer peut être utilisée pour un bébé.
  • Dès qu’il en est capable, assoyez votre garçon sur le siège de toilette.
  • Si votre garçon est plus âgé, il peut se mettre debout en face ou sur le côté de la toilette.
Pourquoi ?

Cette étape facilite la procédure et permet d’éviter les éclaboussures d’urine.

Étape 6: Repérer le méat urinaire

  • Avec une main, tenez le pénis sous le gland sans le serrer, à un angle de 90 degrés avec le ventre.
  • Si nécessaire, retirez le prépuce.
  • Tenez le pénis dans cette position pour la suite.
  • Si votre garçon fait son auto-cathétérisme, il reprend les mêmes gestes.
Pourquoi ?

Cette étape facilite la procédure.

Étape 7: Nettoyer la région entourant le méat urinaire, au besoin

  • Lavez le pénis à l’eau tiède, en incluant la région sous le repli de la peau du prépuce (si non circoncis) avec un savon doux.
  • Rincez à l’eau tiède.
  • Vous pouvez aussi utilisez une lingette pour bébé.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour prévenir les infections.

Étape 8: Insérer le cathéter

  • Avec l’autre main que celle qui tient le pénis, prenez le cathéter comme un crayon, à environ 3 à 4 cm du bout qui sera inséré.
  • Dirigez l’autre bout du cathéter vers la toilette, la couche ou le récipient pour recueillir l’urine si la quantité d’urine doit être mesurée.
  • Demandez à votre garçon de prendre une grande respiration et de se détendre.
  • En même temps qu’il expire, entrez doucement le cathéter dans l’urètre par le méat urinaire.
  • Lorsque vous sentez une résistance :
    • encouragez votre garçon à relaxer et à respirer lentement,
    • penchez un peu le pénis vers les cuisses,
    • roulez le cathéter sur lui-même avec vos doigts en le poussant doucement, sans insister,
    • demandez à votre garçon de changer de position.
  • Insérez le cathéter jusqu’à ce que l’urine s’écoule.
  • Si la résistance persiste : essayez avec un cathéter plus petit.
  • Si l’insertion reste impossible :
    • retirez le cathéter pour ne pas blesser votre garçon,
    • contactez immédiatement votre équipe de soins.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour s’assurer de bien atteindre la vessie en évitant une irritation ou des blessures.

Étape 9: Vider la vessie

  • Tenez le cathéter en place et laissez l’urine s’écouler dans la couche, la toilette ou le récipient pour recueillir l’urine si la quantité d’urine doit être mesurée.
  • Au besoin, pesez légèrement sur le ventre de votre garçon sauf s’il est inconfortable ou a de la douleur.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour s’assurer de bien vider la vessie.

Étape 10: Retirer le cathéter

  • Retirez lentement le cathéter lorsque l’urine ne coule plus.
  • Faites une pause à chaque fois si l’urine recommence à couler pendant que vous retirez le cathéter.
  • Déposez-le ensuite rapidement sur une surface propre.
  • Essuyez le pénis; il peut rester du gel lubrifiant ou de l’urine dans le cathéter à sa sortie de l’urètre.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour s’assurer de bien vider la vessie.

Étape 11: Nettoyer et entreposer le cathéter

  • Suivez les recommandations du fabricant et de votre équipe de soins concernant l’entretien et la fréquence de réutilisation des cathéters à la maison.
  • Si le cathéter peut être réutilisé, il doit être nettoyé après chaque utilisation :
    • injectez de l’eau savonneuse (ex : savon à mains ou liquide à vaisselle) avec une seringue dans le cathéter,
    • rincez avec de l’eau sans savon jusqu’à un retour d’eau claire,
    • essuyez bien l’extérieur du cathéter avec une serviette propre,
    • séchez l’intérieur en injectant de l’air à l’aide de la seringue,
    • déposez le cathéter nettoyé dans le contenant sec et propre,
    • lavez le contenant d’entreposage du cathéter au moins une fois par semaine.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour prévenir les infections.

Étape 12: Mesurer et noter la quantité d'urine recueillie, au besoin

Selon les recommandations de votre équipe de soins :

  • versez l’urine dans le contenant prévu pour sa mesure,
  • identifiez la quantité,
  • observez sa couleur et son apparence,
  • notez ces informations sur la feuille de suivi.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour surveiller le fonctionnement des reins et de la vessie.

Étape 13: Récupération

Voir texte complet ici 

Résumé :

Le soin est terminé. Lavez-vous à nouveau les mains.

Il est important de reconnaître les difficultés vécues pendant le soin mais aussi de terminer sur une bonne note. Aidez votre enfant à se sentir compétent en soulignant sa contribution et rappelez-lui qu’il fait partie de l’équipe.

  • Écoutez-le lorsqu’il vous parle de ce qu’il a trouvé difficile ou inconfortable pendant la procédure.
  • Réconfortezle s’il a de la douleur ou ressent de vives émotions. Remerciez-le d’avoir fait de son mieux. Soulignez ses efforts.
  • Guidez-le à reconnaître ses forces ayant aidé au succès de la procédure.
  • Discutez de ce qui devrait être fait de la même façon ou différemment la prochaine fois.
  • Tenez vos promesses si vous avez promis une récompense.
  • Récompensez-vous aussi.
.Réviseur : Ross .Version : 1.0

Méthodes de soins : Cathétérisme vésical intermittent : fille

Indications

Fréquence

Matériel requis

Au besoin :


Étape 1: Anticipation

Voir texte complet ici

Résumé :

Votre enfant et vous formez une équipe; impliquez-le le plus tôt possible dans ses soins.

Prendre le temps d’établir une bonne relation de confiance avec votre enfant aide généralement à éviter des réactions indésirables, comme le fait d’être irritable, anxieux ou chercher à éviter/retarder la procédure.

Les trucs suivants aident à créer une ambiance agréable pour débuter le soin, autant pour lui que pour vous.

  • Créez le bon moment : intégrez le soin dans une routine.
  • Annoncez le soin et parlez-en ensemble
  • Formez une équipe avec votre enfant : Favorisez l’autonomie de votre enfant par des choix réalistes de gestes qu’il peut poser pour vous aider, Demeurez à son écoute. Gérez sa douleur et son anxiété par des stratégies de distraction et de positionnement.

Étape 2: Préparation

Voir texte complet ici

Résumé :

  • Préparez l’environnement : Identifiez un endroit pour le soin. Fermez les fenêtres, les portes et le ventilateur. Lavez et séchez la surface de travail puis rassemblez le matériel nécessaire pour le soin et la stratégie de distraction.
  • Préparez votre enfant : Obtenez de l’aide au besoin. Assurez-vous que votre enfant est bien positionné et débutez les stratégies de distraction.
  • Préparez-vous : Choisissez un moment où vous êtes bien disposé pour faire le soin. Révisez la méthode et mettez un masque au besoin. Lavez-vous les mains.

Maintenant que vous êtes prêt à débuter le soin, profitez de l’occasion pour féliciter votre enfant et encouragez-le pour la suite de la procédure.

Étape 3: Procédure

Voir texte complet ici 

Résumé :

Trois notions importantes à considérer :

  • Sécurité : Suivez bien les étapes qui vous ont été enseignées pour procéder au soin.
  • Flexibilité : Soyez prêt en tout temps à vous réajuster au besoin, en repositionnant votre enfant ou en l’immobilisant, en changeant de stratégie de distraction et en étant à l’écoute de ses pleurs ou de toutes autres réactions émotives.
  • Collaboration : Rassurez votre enfant en restant en contact avec lui verbalement et non-verbalement. Reconnaissez ses émotions, soyez patient et sachez reconnaître ses forces. Aidez-le à élargir la perception de ses sensations.

Étape 4: Préparer le matériel

  • Si la mesure de la quantité d’urine est requise, assurez-vous que le récipient pour la recueillir est sur une surface plane en face de votre fille mais à un niveau plus bas que sa vessie.
  • Ouvrez l’enveloppe du cathéter neuf ou prenez le cathéter réutilisable de son contenant sans toucher à son extrémité.
  • Mettez une petite quantité de lubrifiant à base d’eau sur l’extrémité du cathéter. *N’utilisez PAS de gelée de pétrole de type Vaseline.
  • Si votre fille est adolescente, l’utilisation d’eau du robinet peut être suffisante pour lubrifier son cathéter.
Pourquoi ?

Cette étape prépare à l’exécution de la procédure.

L’utilisation de lubrifiant facilite l’entrée du cathéter.

Étape 5: Positionner votre fille

  • Selon ce qui a été convenu avec votre équipe de soins, demandez à votre enfant d’essayer d’uriner avant le cathétérisme, si possible.
  • Installez ensuite votre fille dans une des positions discutées avec votre équipe de soins, selon son confort, son âge et sa capacité à collaborer.
  • La table à langer peut être utilisée pour un bébé.
  • Dès qu’elle en est capable, assoyez votre fille sur le siège de toilette.
  • Si votre fille est plus âgée, elle peut se mettre debout en face ou sur le côté de la toilette avec un pied sur la cuvette ou sur un petit banc.
Pourquoi ?

Cette étape facilite la procédure et permet d’éviter les éclaboussures d’urine.

Étape 6: Repérer le méat urinaire

  • Écartez et maintenez ouvertes les grandes lèvres de la vulve avec l’index et le majeur d’une main.
  • Trouvez le méat urinaire qui est situé entre le clitoris et l’entrée du vagin.
  • Maintenez les grandes lèvres dans cette position pour la suite.
  • Si votre fille fait son auto-cathétérisme, elle peut s’aider d’un miroir au début pour trouver son méat urinaire mais elle devra apprendre à le repérer seulement au toucher avec la pratique.
Pourquoi ?

Cette étape facilite la procédure.

Étape 7: Nettoyer la région entourant le méat urinaire, au besoin

  • Ouvrez bien les grandes lèvres, lavez à l’eau tiède la vulve, l’intérieur des grandes lèvres et la région périnéale jusqu’à l’anus (en allant de l’avant vers l’arrière) avec un savon doux.
  • Rincez à l’eau tiède de la même façon.
  • Vous pouvez aussi utilisez une lingette pour bébé.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour prévenir les infections.

Étape 8: Insérer le cathéter

  • Avec l’autre main que celle qui tient les grandes lèvres écartées, prenez le cathéter comme un crayon, à environ 3 à 4 cm du bout qui sera inséré.
  • Dirigez l’autre bout du cathéter vers la toilette, la couche ou le récipient pour recueillir l’urine si la quantité d’urine doit être mesurée.
  • Demandez à votre fille de prendre une grande respiration et de se détendre.
  • En même temps qu’elle expire, entrez doucement le cathéter dans l’urètre par le méat urinaire. Si vous insérez le cathéter par erreur dans le vagin, laissez-le en place; prenez un nouveau cathéter et insérez-le par le méat urinaire qui est juste au-dessus.
  • Insérez le cathéter jusqu’à ce que l’urine s’écoule.
  • S’il y a une résistance :
    • encouragez votre fille à relaxer et à respirer lentement,
    • roulez le cathéter sur lui-même avec vos doigts en poussant doucement, sans insister,
    • demandez à votre fille de changer de position.
  • Si la résistance persiste :
    • essayez avec un cathéter plus petit.
  • Si l’insertion reste impossible :
    • retirez le cathéter pour ne pas blesser votre fille,
    • contactez immédiatement votre équipe de soins.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour s’assurer de bien atteindre la vessie en évitant une irritation ou des blessures.

Étape 9: Vider la vessie

  • Tenez le cathéter en place et laissez l’urine s’écouler dans la couche, la toilette ou le récipient pour recueillir l’urine si la quantité d’urine doit être mesurée.
  • Au besoin, pesez légèrement sur le ventre de votre fille sauf si elle est inconfortable ou a de la douleur.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour s’assurer de bien vider la vessie.

Étape 10: Retirer le cathéter

  • Retirez lentement le cathéter lorsque l’urine ne coule plus.
  • Faites une pause à chaque fois si l’urine recommence à couler pendant que vous retirez le cathéter.
  • Déposez ensuite rapidement le cathéter sur une surface propre.
  • Essuyez la vulve; il peut rester du gel lubrifiant ou de l’urine dans le cathéter à sa sortie de l’urètre.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour s’assurer de bien vider la vessie.

Étape 11: Nettoyer et entreposer le cathéter

  • Suivez les recommandations du fabricant et de votre équipe de soins concernant l’entretien et la fréquence de réutilisation des cathéters à la maison.
  • Si le cathéter peut être réutilisé, il doit être nettoyé après chaque utilisation :
    • injectez de l’eau savonneuse (ex : savon à mains ou liquide à vaisselle) avec une seringue dans le cathéter,
    • rincez avec de l’eau sans savon jusqu’à un retour d’eau claire,
    • essuyez bien l’extérieur du cathéter avec une serviette propre,
    • séchez l’intérieur en injectant de l’air à l’aide de la seringue,
    • déposez le cathéter nettoyé dans le contenant sec et propre,
    • lavez le contenant d’entreposage du cathéter au moins une fois par semaine.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour prévenir les infections.

Étape 12: Mesurer et noter la quantité d'urine recueillie, au besoin

Selon les recommandations de votre équipe de soins :

  • versez l’urine dans le contenant prévu pour sa mesure,
  • identifiez la quantité,
  • observez sa couleur et son apparence,
  • notez ces informations sur la feuille de suivi.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour surveiller le fonctionnement des reins et de la vessie.

Étape 13: Récupération

Voir texte complet ici 

Résumé :

Le soin est terminé. Lavez-vous à nouveau les mains.

Il est important de reconnaître les difficultés vécues pendant le soin mais aussi de terminer sur une bonne note. Aidez votre enfant à se sentir compétent en soulignant sa contribution et rappelez-lui qu’il fait partie de l’équipe.

  • Écoutez-le lorsqu’il vous parle de ce qu’il a trouvé difficile ou inconfortable pendant la procédure.
  • Réconfortezle s’il a de la douleur ou ressent de vives émotions. Remerciez-le d’avoir fait de son mieux. Soulignez ses efforts.
  • Guidez-le à reconnaître ses forces ayant aidé au succès de la procédure.
  • Discutez de ce qui devrait être fait de la même façon ou différemment la prochaine fois.
  • Tenez vos promesses si vous avez promis une récompense.
  • Récompensez-vous aussi.
.Réviseur : Ross .Version : 1.0

Méthodes de soins : Cathétérisme par Mitrofanoff

Indications

Fréquence

Matériel requis

Au besoin :


Étape 1: Anticipation

Voir texte complet ici

Résumé :

Votre enfant et vous formez une équipe; impliquez-le le plus tôt possible dans ses soins.

Prendre le temps d’établir une bonne relation de confiance avec votre enfant aide généralement à éviter des réactions indésirables, comme le fait d’être irritable, anxieux ou chercher à éviter/retarder la procédure.

Les trucs suivants aident à créer une ambiance agréable pour débuter le soin, autant pour lui que pour vous.

  • Créez le bon moment : intégrez le soin dans une routine.
  • Annoncez le soin et parlez-en ensemble
  • Formez une équipe avec votre enfant : Favorisez l’autonomie de votre enfant par des choix réalistes de gestes qu’il peut poser pour vous aider, Demeurez à son écoute. Gérez sa douleur et son anxiété par des stratégies de distraction et de positionnement.

Étape 2: Préparation

Voir texte complet ici

Résumé :

  • Préparez l’environnement : Identifiez un endroit pour le soin. Fermez les fenêtres, les portes et le ventilateur. Lavez et séchez la surface de travail puis rassemblez le matériel nécessaire pour le soin et la stratégie de distraction.
  • Préparez votre enfant : Obtenez de l’aide au besoin. Assurez-vous que votre enfant est bien positionné et débutez les stratégies de distraction.
  • Préparez-vous : Choisissez un moment où vous êtes bien disposé pour faire le soin. Révisez la méthode et mettez un masque au besoin. Lavez-vous les mains.

Maintenant que vous êtes prêt à débuter le soin, profitez de l’occasion pour féliciter votre enfant et encouragez-le pour la suite de la procédure.

Étape 3: Procédure

Voir texte complet ici 

Résumé :

Trois notions importantes à considérer :

  • Sécurité : Suivez bien les étapes qui vous ont été enseignées pour procéder au soin.
  • Flexibilité : Soyez prêt en tout temps à vous réajuster au besoin, en repositionnant votre enfant ou en l’immobilisant, en changeant de stratégie de distraction et en étant à l’écoute de ses pleurs ou de toutes autres réactions émotives.
  • Collaboration : Rassurez votre enfant en restant en contact avec lui verbalement et non-verbalement. Reconnaissez ses émotions, soyez patient et sachez reconnaître ses forces. Aidez-le à élargir la perception de ses sensations.

Étape 4: Préparer le matériel

  • Si la mesure de la quantité d’urine est requise, assurez-vous que le récipient pour la recueillir est sur une surface plane près de votre enfant mais à un niveau plus bas que sa vessie.
  • Ouvrez l’enveloppe du cathéter neuf ou prenez le cathéter réutilisable de son contenant sans toucher à son extrémité.
  • Mettez une petite quantité de lubrifiant à base d’eau sur l’extrémité du cathéter. *N’utilisez PAS de gelée de pétrole de type Vaseline.
Pourquoi ?

Cette étape de préparation facilite l’exécution de la procédure. L’utilisation de lubrifiant facilite l’insertion du cathéter.

Étape 5: Positionner votre enfant

  • Installez votre enfant dans une des positions discutées avec votre équipe de soins, selon son confort, son âge et sa capacité à collaborer.
  • La table à langer peut être utilisée pour un bébé.
  • Dès qu’il en est capable, assoyez votre enfant sur le siège de toilette.
  • Si votre enfant est plus âgé, il peut se mettre debout en face ou sur le côté de la toilette.
Pourquoi ?

Cette étape facilite la procédure et permet d’éviter les éclaboussures d’urine.

Étape 6: Nettoyer la stomie et la peau autour de la stomie

  • Dégagez les vêtements autour de la stomie.
  • Lavez délicatement la stomie et la peau autour de la stomie à l’eau tiède et avec un savon sans parfum ni additif.
  • Rincez à l’eau tiède.
  • Vous pouvez aussi utilisez une lingette pour bébé.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour prévenir les infections.

Étape 7: Insérer le cathéter

  • Prenez le cathéter comme un crayon, à environ 3 à 4 cm du bout qui sera inséré.
  • Dirigez l’autre bout du cathéter vers la toilette, la couche ou le récipient pour recueillir l’urine si la quantité d’urine doit être mesurée.
  • Introduisez doucement le cathéter par l’ouverture de la stomie et suivez le trajet du canal jusqu’à ce que l’urine s’écoule de la vessie.
  • S’il y a un peu de résistance à l’entrée de la vessie, poursuivez doucement mais ne forcez pas pour faire entrer le cathéter.

Si la résistance persiste :

  • retirez le cathéter,
  • contactez immédiatement votre équipe de soins.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour s’assurer de bien atteindre la vessie.

Étape 8: Vider la vessie

  • Tenez le cathéter en place et laissez l’urine s’écouler dans la couche, la toilette ou le récipient pour recueillir l’urine si la quantité d’urine doit être mesurée.
  • Passez le cathéter partout dans le fond de la vessie en le faisant rouler sur lui-même entre vos doigts.
  • Au besoin, pesez légèrement sur le ventre de votre enfant sauf s’il est inconfortable ou a de la douleur.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour s’assurer de bien vider la vessie.

Étape 9: Retirer le cathéter

  • Retirez lentement le cathéter lorsque l’urine ne coule plus.
  • Faites une pause à chaque fois si l’urine recommence à couler pendant que vous retirez le cathéter.
  • Déposez-le ensuite rapidement sur une surface propre.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour s’assurer de bien vider la vessie.

Étape 10: Nettoyer et entreposer le cathéter

  • Suivez les recommandations du fabricant et de votre équipe de soins concernant l’entretien et la fréquence de réutilisation des cathéters à la maison.
  • Si le cathéter peut être réutilisé, il doit être nettoyé après chaque utilisation :
    • injectez de l’eau savonneuse (ex : savon à mains ou liquide à vaisselle) avec une seringue dans le cathéter,
    • rincez avec de l’eau sans savon jusqu’à un retour d’eau claire,
    • essuyez bien l’extérieur du cathéter avec une serviette propre,
    • séchez l’intérieur en injectant de l’air à l’aide de la seringue,
    • déposez le cathéter nettoyé dans le contenant sec et propre,
    • lavez le contenant d’entreposage du cathéter au moins une fois par semaine.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour prévenir les infections.

Étape 11: Mesurer et noter la quantité d'urine recueillie, au besoin

Selon les recommandations de votre équipe de soins :

  • versez l’urine dans le contenant prévu pour sa mesure,
  • identifiez la quantité,
  • observez sa couleur et son apparence,
  • notez ces informations sur la feuille de suivi.
Pourquoi ?

Cette étape est nécessaire pour surveiller le fonctionnement des reins et de la vessie.

Étape 12: Récupération

Voir texte complet ici 

Résumé :

Le soin est terminé. Lavez-vous à nouveau les mains.

Il est important de reconnaître les difficultés vécues pendant le soin mais aussi de terminer sur une bonne note. Aidez votre enfant à se sentir compétent en soulignant sa contribution et rappelez-lui qu’il fait partie de l’équipe.

  • Écoutez-le lorsqu’il vous parle de ce qu’il a trouvé difficile ou inconfortable pendant la procédure.
  • Réconfortezle s’il a de la douleur ou ressent de vives émotions. Remerciez-le d’avoir fait de son mieux. Soulignez ses efforts.
  • Guidez-le à reconnaître ses forces ayant aidé au succès de la procédure.
  • Discutez de ce qui devrait être fait de la même façon ou différemment la prochaine fois.
  • Tenez vos promesses si vous avez promis une récompense.
  • Récompensez-vous aussi.
.Réviseur : Ross .Version : 1.0

https://soinscomplexesadomicilepourenfants.com/catheterisme-vesical-intermittent/

Fiabilité et stipulation d’exonération :Les connaissances médicales et techniques étant en constante évolution, cette information vous est fournie dans un but éducatif seulement. L’information disponible sur le présent site est présentée « telle quelle » sans garantie d’aucune sorte, qu’elle soit exprimée ou implicite. Elle ne doit en aucun moment se substituer à un avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié.

Une collaboration d’experts cliniques en pédiatrie de partout au Québec se sont assurés que le contenu de ce site soit précis, complet et qu’il reflète les meilleures pratiques s’appuyant sur les données probantes disponibles. Les collaborateurs « Soins complexes à domicile pour enfants » ne peuvent assumer et n’assumeront aucune responsabilité pour l’utilisation du contenu de ce document ni pour l’information présente dans les sites web cités en référence. Ces sites web vous sont fournis à titre informatif et n’évoquent pas l’endossement d’une collaboration avec des compagnies ou des produits particuliers. Veuillez consulter en tout temps le médecin de votre enfant et/ou un professionnel de la santé qualifié pour connaître les recommandations spécifiques aux besoins de santé de votre enfant.

Tous droits réservés : Aucune partie de ce document ne peut être reproduite ou transmise quelle qu’en soit la forme, électronique, mécanique, par photocopie ou par n’importe quelle modalité de stockage informationnel ou moyen de système de récupération, sans permission écrite et signée de l’auteur (à l’exception de brèves citations utilisées dans des revues ou des groupes de discussion, avec mention de l’auteur et de la source).

Copyright © 2018 Soins Complexes. Tous droits réservés/All rights reserved.