Utilisez la distraction!

La distraction est l’une des meilleures façons d’aider votre enfant à faire face aux soins nécessaires à la maison. Selon la personnalité et le stade de développement de votre enfant, certaines techniques fonctionnent mieux que d’autres. Trouvez les stratégies qui lui conviennent le mieux. Si vous éprouvez des difficultés à trouver une technique de distraction efficace à la maison, discutez-en avec votre équipe de soins; ils seront en mesure de vous en recommander.

 

Qu’est-ce que la distraction?

La distraction est une méthode (modification du comportement) qui aide un enfant (ou un adulte!) à recentrer son attention sur une activité préférée afin de moins se concentrer sur la douleur et l’inconfort provenant d’une procédure médicale ou d’une activité moins désirée (…mais nécessaire). La distraction aide un enfant à être moins anxieux et plus détendu. Cela fonctionne bien pour la plupart des enfants puisque la distraction sollicite leur curiosité et leur intérêt naturels pour une activité agréable. Elle est particulièrement utile pour les enfants souffrant de maladies chroniques qui ont besoin de traitements répétés. Avec le temps, la distraction apprend à votre enfant à se calmer par ses propres moyens; ce qui est une précieuse stratégie d’adaptation.

 

Comment ça fonctionne?

Essentiellement, la distraction aide un enfant à se sentir plus détendu et plus en mesure de recevoir des soins, même lorsque ceux-ci sont un peu inconfortables ou douloureux. La distraction peut :

Réduire la peur et l’anxiété
Responsabiliser et donner de l’autonomie à votre enfant (et à vous-même!)
Diminuer la sensation de douleur
Rendre le prochain traitement beaucoup plus facile…

 

Les règles d’or pour que la distraction fonctionne!

  1. La clé, c’est le timing: toujours débuter la distraction avant le soin; positionnez d’abord votre enfant afin qu’il soit confortable, ensuite commencez la distraction.
  2. La distraction requiert de la concentration-la vôtre et celle de votre enfant. Ayez au moins deux outils de distraction prêts à utiliser et soyez préparé à recentrer l’attention de votre enfant sur l’outil tout au long de la procédure. Vous pourriez avoir besoin de l’aide d’un autre adulte afin que le soin puisse être complété de façon sécuritaire.
  3. Soyez attentifs et acceptez les émotions de votre enfant, sa détresse par exemple, et recentrez son attention sur la distraction.
  4. Expérimentez différentes méthodes de distraction (voir le tableau ci-dessous pour des suggestions). Vous pourriez avoir besoin d’essayer différentes méthodes afin de trouver celles qui conviennent le mieux à votre enfant. A mesure que les enfants grandissent et se développent, leurs besoins changent et vous devrez ajuster la méthode de distraction en conséquence.

Référez-vous au tableau ci-dessous pour des idées de départ. Demeurez à l’écoute des réactions de votre enfant et choisissez ensemble les techniques à essayer, seules ou en combinaison! Une tablette légère ou un téléphone cellulaire, avec vidéos, jeux et photos familiales peut être un outil de distraction utile et facile à transporter et convient à tous les groupes d’âges.

 

Stratégies favorisant le réconfort et la distraction chez les enfants
Stade de développement/âge Touts petits1.-Distraction_touts-petits_vf2 Trottineur2.-Distraction_trottineur_vf Explorateur3.-Distraction_explorateur_vf Âge scolaire4.-Distraction_age-scolaire_vf Adolescence5.-Distraction_adolescent_vf
Réconfort et gestion du stress Demeurez tout près, votre présence physique est réconfortante

Permettez au tout-petit de jouer avant le soin pour diminuer son anxiété

Minimisez tout bruit ambiant superflu

Assurez-vous d’avoir une ambiance calme et détendue

Mettez une musique familière ou préférée (établissez une routine)

Pensez à utiliser un objet réconfortant, comme une peluche, doudou ou la suce pour apaiser l’enfant

Demeurez tout près, votre présence physique est réconfortante

Utilisez le jeu médical pour démontrer et expliquer simplement; prévoir ce qui va se passer est apaisant et sécurisant pour les petits

Etablissez une routine pour le soin et favorisez l’autonomie en permettant au petit de choisir un objet réconfortant, comme une peluche ou une doudou

Pensez à intégrer la musique ou une chanson favorite à la routine du soin

Commencez à enseigner à votre enfant à accomplir de petites tâches afin qu’il participe au soin, tenir un tampon d’alcool par exemple

Demeurez tout près, votre présence physique est réconfortante

Utilisez le jeu médical pour préparer l’enfant. Permettez-lui d’explorer le matériel médical

Expliquez simplement les soins requis

Favorisez l’autonomie et offrez des choix réalistes; ex : le type de distraction ou l’endroit où on fera le soin

Encouragez votre enfant à aider à créer la routine du soin

Favorisez la collaboration en enseignant à votre enfant comment participer à certains aspects des soins

Laissez votre enfant décider s’il souhaite vous avoir près de lui, encouragez et favorisez graduellement son besoin d’indépendance

Utilisez le jeu médical

Offrez d’autres occasions de s’exprimer à travers le jeu;  dessin et arts plastiques; super héros et jeux symboliques. Ceux-ci facilitent l’expression des émotions

Responsabilisez l’enfant en encourageant son autonomie et offrez-lui des choix réalistes

Encouragez votre enfant à partager avec vous la responsabilité des soins en lui confiant des tâches spécifiques, avec supervision

Laissez votre adolescent décider s’il souhaite vous avoir près de lui, encouragez et reconnaissez son besoin grandissant d’indépendance

Encouragez la participation de l’adolescent aux processus décisionnels ainsi qu’aux soins médicaux.

Offrez des explications honnêtes et basées sur les faits. Demeurez attentif aux signaux verbaux et comportementaux de votre adolescent

Encouragez autant que possible votre adolescent à se préparer pour les soins, dans le but de le rendre progressivement autonome

Pensez à suggérer  un modèle positif parmi les pairs, si votre adolescent est d’accord

Massage

Caresser doucement la tête, les bras, les jambes ou le dos peut être très apaisant pour un jeune enfant

Massage

Caresser doucement la tête, les bras, les jambes ou le dos peut être très apaisant pour un jeune enfant

Imagerie guidée

Respiration contrôlée

Imagerie guidée

Respiration contrôlée

Yoga/méditation

Imagerie guidée

Respiration contrôlée

Yoga/méditation

Positionnez votre tout-petit pour qu’il soit confortable Positionnez votre petit pour qu’il soit confortable, si possible en position assise afin de favoriser son autonomie Laissez votre enfant choisir sa position préférée pour le soin Laissez votre enfant choisir sa position préférée pour le soin Laissez votre adolescent choisir sa position préférée pour le soin
Distraction Parlez à votre enfant d’une voix calme, confiante et apaisante

Chantez pour/avec votre enfant

Regardez un film, un dessin animé, un vidéo; regardez des photos familiales

Soufflez des bulles

Jouets lumineux, musicaux et animés et action-réaction

Marionnettes

Jeux interactifs comme Coucou

Parlez à votre enfant d’une voix calme, confiante et apaisante

Donnez au besoin des consignes simples à votre enfant et récompensez-le pour ses efforts

Chantez pour/avec votre enfant

Regardez un film, un dessin animé, un vidéo; regardez des photos familiales

Soufflez des bulles

Jouets lumineux, musicaux et animés et action-réaction

Marionnettes

Jeux interactifs comme Coucou

Dessin, bricolages simples

Etablissez des attentes et des limites claires

Donnez au besoin des consignes à votre enfant et récompensez-le pour ses efforts

Regardez un film, un dessin animé, un vidéo

Marionnettes

Dessin, bricolages simples

Jouez à des jeux de société simples ou sur l’ordinateur

Jeu médical

Encouragez, reconnaissez et valorisez la coopération et le contrôle de soi

Lisez un livre (ensemble ou par lui-même)

Regardez un film, une émission de télé, un vidéo

Jeux à l’ordinateur ou sur le cellulaire

Jouez à des jeux de société en version électronique
(Connect 4, Serpents et Echelles, jeux de cartes)

Dessin, bricolages

Jeu médical

Encouragez, reconnaissez et valorisez la coopération et le contrôle de soi

Lire un livre

Ecrire, une histoire ou un poème par example

Regardez un film, une émission de télé, un vidéo

Jeux à l’ordinateur ou sur le cellulaire

Jouez à des jeux de société en version électronique
(Connect 4, Serpents et Echelles, jeux de cartes)

Dessin, bricolages
(Faire ses devoirs… parfois!)

Ayez tout près plusieurs outils différents (jouets) afin que vous puissiez recentrer l’attention de votre enfant sur la distraction, au besoin Ayez tout près plusieurs outils différents (jouets) afin que vous puissiez recentrer l’attention de votre enfant sur la distraction, au besoin Engagez la conversation avec votre enfant sur un sujet favori (ce qu’il fera après le traitement, racontez une anecdote drôle, planifiez un événement : aller au parc par ex)

Utilisez l’humour, faites des blagues

Livres mystère (cherchez Waldo, objects cachés, roman mystère, etc)

Engagez la conversation avec votre enfant sur un sujet favori (ce qu’il fera après le traitement, racontez une anecdote drôle, planifiez un événement : aller au parc par ex)

Utilisez l’humour, faites des blagues

Livres mystère (cherchez Waldo, objects cachés, roman mystère, etc)

Encouragez progressivement l’autonomie au plan des soins requis; rassurez votre adolescent et offrez la supervision nécessaire

 

Techniques spéciales pour favoriser le réconfort et la distraction :

 

L’imagerie guidée

Cette technique puissante guide l’enfant à utiliser son imagination pour créer une expérience sensorielle (imaginer des scènes, des odeurs, des textures, des actions, etc) pour se détendre et se distraire de certaines activités moins agréables (comme recevoir un traitement médical).

L’enfant est guidé à travers une expérience agréable (ex : visiter un lieu plaisant, avoir une aventure de conte de fées, faire une activité préférée, etc) et se crée alors des images mentales de cette expérience positive. Le corps de l’enfant répond à ces images positives et se détend, ce qui rend l’enfant plus confortable. Cela fonctionne également chez les adultes mais les enfants ont l’avantage d’être naturellement curieux et d’avoir l’imagination très fertile.

Si vous êtes intéressés à essayer l’imagerie guidée avec votre enfant, parlez-en à votre équipe de soins. Plusieurs psychologues, éducateurs spécialisés auprès des enfants, travailleurs sociaux et infirmières ont de l’expérience avec cette technique et peuvent vous apprendre à l’utiliser.

 

Respiration contrôlée

Vous savez peut-être déjà que la respiration lente et profonde  peut aider une personne à se détendre; cela fonctionne chez les enfants aussi. Cette technique peut facilement être enseignée à plusieurs enfants pour les aider à se sentir plus calme et plus en contrôle de la situation.

Voici comment ça fonctionne :

Prenez une inspiration lente et profonde, inspirez par le nez
Expirez lentement par la bouche ou le nez, selon votre préférence
Respirez selon un rythme lent et régulier
Arrêtez si vous vous sentez faible ou étourdi!
Sachez que la technique devient plus efficace avec la pratique…

Cette technique est facile à démontrer et à enseigner à des enfants d’âge scolaire ainsi qu’aux adolescents (cela aide aussi les adultes !). Essayez d’utiliser ces conseils auprès d’enfants plus jeunes pour aider avec la respiration profonde :

Utilisez un sifflet ou une flûte jouet
Souffler des bulles avec votre enfant
Soufflez sur un tourne-vent
Aidez votre enfant à imaginer qu’il souffle ses bougies d’anniversaire.

 

Jeu médical thérapeutique