Indications :

  • Nous vous proposons une façon de faire qui peut vous servir de guide; discutez avec votre équipe de soins de l’équipement spécifique utilisé par votre enfant.
  • L’aspiration des sécrétions nasopharyngées (par le nez jusqu’au pharynx) est nécessaire lorsque votre enfant n’est pas capable de dégager par lui-même les sécrétions accumulées dans le fond de sa gorge.
  • Des aspirations trop fréquentes peuvent irriter les voies respiratoires, favoriser la production de sécrétions et le développement d’infections respiratoires; il est préférable de limiter cette procédure au besoin.
  • Le régulateur de pression de l’appareil doit être ajusté selon le niveau de pression recommandé par votre équipe de soins pour une succion suffisante des sécrétions nasopharyngées, sans blesser les tissus. Le niveau de pression varie en général en fonction de l’âge de l’enfant :
    • Nourrissons (1 mois et moins) : entre 60 et 80 mmHg
    • Bébés : entre 80 et 100 mmHg
    • Enfants : entre 100 et 120 mmHg
    • Adolescents : entre 100 et 150 mmHg
  • Si les sécrétions sont très épaisses, il est possible qu’une pression un peu plus élevée qu’à l’habitude soit nécessaire. Il est important d’augmenter graduellement la pression; surveillez s’il y a présence de saignements ou d’autres signes d’inconfort. Discutez-en avec votre équipe de soins.
  • Si votre enfant a une canule trachéale avec ballonnet, il est recommandé de procéder à une aspiration nasopharyngée avant de dégonfler le ballonnet pour éviter que les sécrétions de sa gorge se déplacent jusqu’aux poumons.
  • L’aspiration des sécrétions nasopharyngées se fait avec un cathéter souple.
  • N’utilisez jamais :
    • le cathéter ayant servi à aspirer les sécrétions nasopharyngées pour aspirer les sécrétions trachéobronchiques; il est recommandé d’utiliser un cathéter différent pour l’aspiration par voie trachéobronchique pour limiter le transport des bactéries de la bouche vers les poumons.
    • le cathéter souple ayant servi à aspirer les sécrétions buccales pour aspirer les sécrétions par voie nasopharyngée, sans l’avoir bien nettoyé au préalable.

Considérations :

  • Assurez le confort de votre enfant pendant le soin en utilisant les différentes techniques de positionnement et de distraction qui vous sont proposées.
  • Évaluez le besoin d’être accompagné d’une 2ème personne pendant la procédure pour maintenir votre enfant dans une position sécuritaire (ex : s’il est jeune et s’il bouge).
  • Il est normal que votre enfant tousse pendant la procédure, particulièrement lors de l’insertion du cathéter.
  • Longueur d’insertion du cathéter : Afin d’éviter d’introduire le cathéter souple trop profondément dans la trachée pendant l’aspiration, il est important de respecter la longueur d’insertion maximale prédéterminée pour votre enfant. Référez-vous à la technique enseignée par votre équipe de soins ou à celle que nous vous proposons :
    • Prenez un cathéter déjà utilisé (contaminé) ou un nouveau cathéter dans son enveloppe (visualisation possible à travers l’enveloppe);
    • Placez son extrémité au bout du nez de votre enfant et prenez la mesure jusqu’au lobe de son oreille;
    • Identifiez le chiffre (point de repère) sur l’échelle graduée du cathéter correspondant à cette mesure;
    • N’introduisez jamais le cathéter plus loin dans la trachée lors de l’aspiration au risque de blesser les tissus internes.Si l’aspiration n’est pas efficace avec cette mesure prédéterminée, révisez la longueur d’insertion maximale du cathéter. Au fur et à mesure que votre enfant grandit, cette longueur changera; validez avec votre équipe de soins la fréquence à laquelle est doit être réévaluée.

  • Si votre enfant ne peut pas se moucher efficacement, il est important d’effectuer une bonne hygiène nasale avant et après l’aspiration des sécrétions nasopharyngées pour diminuer le risque d’infection respiratoire. Si votre enfant réussit à évacuer les sécrétions de son nez (ex : en soufflant par le nez), il ne sera peut-être pas nécessaire de l’aspirer.
  • Référez-vous à votre équipe de soins pour la technique d’hygiène nasale à prévilégier, la fréquence recommandée pour votre enfant, la recette et la conservation de la solution saline « maison » à utiliser.
  • Un bon lavage de mains est essentiel avant et après avoir effectué ce soin.

Fréquence :

  • La fréquence d’aspiration des sécrétions nasopharyngées dépend de la quantité de sécrétions dans les voies respiratoires; validez la fréquence recommandée avec votre équipe de soins selon la condition de votre enfant.
  • Il est préférable d’attendre au moins 30 minutes après un repas avant d’aspirer pour éviter que votre enfant vomisse.
  • Il est recommandé d’attendre au moins 30 minutes entre chaque séance d’aspiration, si possible.

Matériel requis :

Les étapes concernées de la méthode de soins sont illustrées avec un appareil à succion LSU.

Référez-vous à votre équipe de soins si le matériel que vous utilisez ou si la séquence des étapes enseignées est différente de ce qui est décrit dans la méthode de soins.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
Étape 1
Étape 2
Étape 3
Étape 4
Étape 5
Étape 6
Étape 7
Étape 8
Étape 9
Étape 10
Étape 11
Étape 12
Étape 13
Étape 14
Étape 15

Pourquoi?