Assistance à la toux

MISE EN GARDE : L’information contenue ci-bas se veut un guide pour les parents et les proches aidants en présence de certains problèmes liés aux soins. Elle ne prétend pas remplacer les indications fournies par votre équipe de soins.

Discutez avec votre équipe de soins des besoins spécifiques de votre enfant, incluant QUI contacter et QUAND le faire lorsqu’un problème survient.

 

 

Inconfort ou douleur au thorax ou au ventre pendant la technique d’hyperinflation pulmonaire ou d’insufflation-exsufflation

Malaises à l’estomac ou régurgitations pendant la technique d’hyperinflation pulmonaire ou d’insufflation-exsufflation

Étourdissements ou fatigue

Gonflement du ventre et rôts après la technique d’hyperinflation pulmonaire ou d’insufflation-exsufflation

Incapacité d’expectorer (faire sortir) les sécrétions

Fuite d’air autour de la pièce buccale pendant la technique d’hyperinflation pulmonaire ou d’insufflation-exsufflation

Fuite d’air par le nez pendant la technique d’hyperinflation pulmonaire ou d’insufflation-exsufflation

Abdomen ne se gonfle pas pendant la technique d’hyperinflation pulmonaire ou d’insufflation-exsufflation

Soins de trachéostomie

MISE EN GARDE : L’information de cette section se veut un guide pour les parents et les proches aidants en présence de certains problèmes liés aux soins d’un enfant porteur d’une canule trachéale simple, non fenêtrée et sans ballonnet.

Elle ne prétend pas remplacer les indications fournies par l’équipe de soins.

Discutez avec votre équipe de soins des besoins spécifiques de votre enfant, incluant QUI contacter et QUAND le faire lorsqu’un problème survient.

Un et/ou l’autre de ces symptômes : toux plus fréquente, sécrétions jaunâtres, verdâtres, rosées ou teintées de sang, sécrétions plus épaisses, plus de sécrétions qu’à l’habitude, odeur désagréable des sécrétions, difficulté à respirer, respiration plus rapide, douleur à la poitrine, fièvre (≥ 38⁰C rectal ou ≥ 37.5⁰C buccal ou ≥ 37.5⁰C aisselle), irritabilité, manque d’énergie, perte d’appétit/refus de s’alimenter

Un et/ou l’autre de ces symptômes de détresse respiratoire : difficulté à respirer, plus confortable assis ou avec la tête surélevée qu’en position couchée, respiration rapide, bruyante ou sifflante, respiration plus superficielle, plus de sécrétions qu’à l’habitude, toux faible, tirage (rétraction de la peau sous, au-dessus et entre les côtes), utilisation de certains muscles accessoires pour l’aider à respirer battements des ailes du nez (élargissement de l’ouverture des narines pendant la respiration) extension du cou avec balancement de la tête vers l’arrière pour chercher de l’air, pleurs continuels, agitation, anxiété, irritabilité, regard apeuré, transpiration importante, pâleur, lèvres ou ongles bleutés

Résistance ou impossibilité d’insérer la nouvelle canule trachéale

Décanulation accidentelle : canule trachéale sans ballonnet partiellement ou complètement sortie

Sécrétions teintées de sang

Saignements par la trachéostomie ou autour de la trachéostomie

Introduction d’eau dans la trachéostomie

Un et/ou l’autre de ces symptômes : toux pendant les repas, étouffements pendant les repas, salive en grande quantité ou beaucoup plus qu’à l’habitude, plus de sécrétions après les repas, sécrétions ressemblant au liquide ou à la nourriture absorbé juste avant, traces de nourriture lors de l’aspiration des sécrétions, difficulté à manger ou refus de s’alimenter, vomissements pendant ou juste après les repas

Vomissements

Peau irritée autour de la trachéostomie (rouge, enflée, démange, brûle, mauvaise odeur, écoulement, présence de petits boutons, de petites blessures ou de saignements) et/ou pansement mouillé ou sali de sang

Peau du cou irritée (rouge, enflée, démange, brûle, présence de petits boutons, de petites blessures ou de saignements)

Aspiration des sécrétions

MISE EN GARDE : L’information contenue dans ce tableau se veut un guide pour les parents et les proches aidants en présence de certains problèmes liés aux soins. Elle ne prétend pas remplacer les indications fournies par votre équipe de soins.

Discutez avec votre équipe de soins des besoins spécifiques de votre enfant, incluant QUI contacter et QUAND le faire lorsqu’un problème survient.

Résistance ou impossibilité d'insérer le cathéter d'aspiration dans la canule trachéale

Résistance ou impossibilité d'insérer le cathéter d'aspiration par le nez

Difficulté ou impossibilité d'aspirer les sécrétions

Sécrétions teintées de sang

Un et/ou l’autre de ces symptômes de détresse respiratoire suivant l’aspiration des sécrétions nasopharyngées ou trachéobronchiques : difficulté à respirer; plus confortable assis ou avec la tête surélevée qu’en position couchée; respiration rapide, bruyante ou sifflante; respiration plus superficielle; toux faible; tirage (rétraction de la peau sous, au-dessus et entre les côtes), utilisation de certains muscles accessoires pour l’aider à respirer; battements des ailes du nez (élargissement de l'ouverture des narines pendant la respiration); extension du cou avec balancement de la tête vers l'arrière pour chercher de l'air; pleurs continuels; agitation; anxiété; regard apeuré; pâleur; lèvres ou ongles bleutés

Vomissements pendant l’aspiration des sécrétions

Saignement du nez après l'aspiration des sécrétions nasopharyngées

Toux incessante pendant l'aspiration des sécrétions nasopharyngées ou trachéobronchiques

Pâleur; Lèvres ou ongles bleutés; Désaturation sur moniteur d’oxymétrie

Faiblesse; Perte de connaissance

Appareil à succion bruyant

Appareil à succion non fonctionnel

Assistance ventilatoire

MISE EN GARDE : L’information contenue dans ce tableau se veut un guide pour les parents et les proches aidants en présence de certains problèmes en lien avec l’assistance ventilatoire invasive, non invasive et manuelle. Cette information ne prétend pas remplacer les indications fournies par votre équipe de soins.

Discutez avec votre équipe de soins des besoins spécifiques de votre enfant, incluant QUI contacter et QUAND le faire lorsqu’un problème survient.

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Alarmes de l'appareil d'assistance ventilatoire

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Non fonctionnement de l'appareil d'assistance ventilatoire (rétroéclairage des boutons ne s'allume pas)

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Déconnexion des pièces dans le circuit d'assistance ventilatoire

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Bris d'équipement: interface ou toute pièce du circuit ventilatoire (ex : tubulure, adaptateur de canule trachéale)

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Débit d’air insuffisant provenant de l’appareil d'assistance ventilatoire

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Air plus chaud qu'à l’habitude dans le circuit ventilatoire

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Chute au sol de l'appareil d'assistance ventilatoire

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Affichage irrégulier sur l'écran de l'appareil d'assistance ventilatoire

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Manque d'eau dans le réservoir de l'appareil d'assistance

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Présence de condensation d'eau dans le circuit ventilatoire

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Présence de condensation dans le masque et/ou votre enfant reçoit des gouttelettes d’eau dans le visage pendant l'assistance ventilatoire non invasive

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Accumulation d'eau dans les tubulures du circuit ventilatoire

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Fuite du réservoir d’eau de l'appareil d'assistance ventilatoire

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Enfant agité, pleure, inconfortable, a de la difficulté à s’endormir

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Sensation que l’appareil d'assistance ventilatoire pousse l’air plus fort ou qu'il est plus bruyant qu'à l’habitude

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Irritation (rougeur, plaie) de la peau du visage, du nez et/ou des yeux chez un enfant porteur de masque

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Sécheresse du nez chez un enfant porteur de masque

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Congestion du nez et des sinus chez un enfant porteur de masque

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Irritation des yeux nez chez un enfant porteur de masque

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Sécheresse de la bouche nez chez un enfant porteur de masque facial

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Gonflement de l'abdomen lors de l'utilisation d'une interface pendant l'assistance ventilatoire invasive ou non invasive

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire invasive et non invasive : Difficulté à parler ou à avaler pendant l'assistance ventilatoire non invasive

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire manuelle : Absence de mouvement du thorax pendant l'assistance ventilatoire manuelle

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire manuelle : Impossibilité de comprimer le ballon ventilatoire lors de l’assistance ventilatoire manuelle

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire manuelle : Vomissements lors de l'assistance ventilatoire manuelle

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire manuelle : Pas de résistance pendant la compression du ballon ventilatoire lors l’assistance ventilatoire manuelle

Problèmes en lien avec l'assistance ventilatoire manuelle : Gonflement de l'abdomen lors de l'assistance ventilatoire manuelle

Dialyse péritonéale

Stomies digestives

MISE EN GARDE : L’information ci-bas se veut un guide pour les parents et les proches aidants en présence de certains problèmes liés aux soins. Elle ne remplace pas les indications fournies par votre équipe de soins.

Discutez avec votre équipe de soins des besoins spécifiques de votre enfant, incluant QUI contacter et QUAND le faire lorsqu’un problème survient.

 

Selles liquides

Constipation

Peau autour de la stomie irritée : rouge, enflée, démange, brûle, présence de petits boutons, de petites blessures ou de saignements

Odeurs dérangeantes

Décollement de la barrière cutanée

Détachement du sac

Saignement de la stomie

Entrée ou sortie (prolapsus) de la stomie de plus de 0.5 cm que sa position habituelle

Nutrition entérale

Nutrition parentérale

MISE EN GARDE : L’information ci-bas se veut un guide pour les parents et les proches aidants en présence de certains problèmes liés aux soins. Elle ne remplace pas les indications fournies par votre équipe de soins.

Discutez avec votre équipe de soins des besoins spécifiques de votre enfant, incluant QUI contacter et QUAND le faire lorsqu’un problème survient.

 

Rougeur étendue ou démangeaison de la peau sous le pansement

Sensation de cordon dur au toucher, rougeur ou sensibilité le long de la veine où est inséré le cathéter

Un et/ou l’autre de ces symptômes : sensation de brûlure ou de douleur au site d’entrée du cathéter, peau froide autour du site d’entrée du cathéter, enflure du bras (PICC line), enflure autour du site d’entrée du cathéter, écoulement au site d’entrée du cathéter, changement de la coloration de la peau (blancheur ou rougeur) autour du site d’entrée du cathéter

Douleur ou enflure au site d’insertion du réservoir du cathéter à chambre implantable pendant l’administration de la solution ou l’irrigation

Pansement humide ou sali de sang, de pus ou d’un autre écoulement

Pansement décollé, percé ou déchiré

Présence de sang dans la tubulure du cathéter

Plus de solution résiduelle qu’à l’habitude dans le sac à la fin de l’administration

Plus de bulles d’air qu’à l’habitude ou présence de particules dans le sac, que les additifs aient déjà été ajoutés ou non

Nouvelle séparation de la solution (avant ou pendant l’administration) après avoir mélangé le contenu des deux chambres

Alarmes de la pompe

Résistance ou impossibilité d’irriguer le cathéter

Déconnexion accidentelle du connecteur sans aiguille ou de la tubulure de la pompe

Bris du cathéter ou de l’équipement

Changement de la longueur externe du cathéter (plus courte ou plus longue qu’à l’habitude) ou cathéter complètement sorti de la veine) avec ou sans : douleur à l’oreille, au cou ou à l’épaule du côté du cathéter, enflure au cou, son inhabituel entendu par votre enfant du côté du cathéter lors de l’irrigation

Son inhabituel entendu par votre enfant au moment de l’irrigation avec ou sans : douleur à l’oreille, douleur à la gorge

Odeur particulière ressentie et goût étrange dans la bouche de votre enfant pendant l’irrigation

Un et/ou l’autre de ces symptômes : enflure de la main, du bras ou du côté où se trouve le cathéter, douleur à l’aisselle (sous le bras) où se trouve le cathéter, enflure du cou et du visage

Un et/ou l’autre de ces symptômes : mal de cœur, vomissements, mal de tête, vision embrouillée, sueurs froides, pâleur, fatigue ou irritabilité, convulsions

Un et/ou l’autre de ces symptômes : mal de tête, mal de cœur, soif importante, faiblesse, agitation, irritabilité, urine plus souvent qu’à l’habitude

Un et/ou l’autre de ces symptômes : peau sèche, bouche sèche, soif importante, faiblesse, étourdissements, urine moins qu’à l’habitude

Un et/ou l’autre de ces symptômes : respiration plus rapide, difficulté à respirer, enflure surtout aux jambes, aux pieds et autour des yeux, urine moins qu’à l’habitude, gain de poids rapide et soudain

Fièvre avec ou sans malaise général : ≥ 38⁰C rectal ou ≥ 37.5⁰C buccal ou ≥ 37.5⁰C aisselle

Écoulement de sang au site d’entrée du cathéter

Rougeur, chaleur, enflure ou sensibilité ou douleur au site d’entrée du cathéter

Antibiothérapie intraveineuse

MISE EN GARDE : L’information ci-bas se veut un guide pour les parents et les proches aidants en présence de certains problèmes liés aux soins. Elle ne remplace les indications fournies par votre équipe de soins.

Discutez avec votre équipe de soins des besoins spécifiques de votre enfant, incluant QUI contacter et QUAND le faire lorsqu’un problème survient.

 

Rougeur, chaleur, enflure ou sensibilité ou douleur au site d’entrée du cathéter

Rougeur étendue ou démangeaison de la peau sous le pansement

Sensation de cordon dur au toucher, rougeur ou sensibilité le long de la veine où est inséré le cathéter

Un et/ou l’autre de ces symptômes : sensation de brûlure ou de douleur au site d’entrée du cathéter, peau froide autour du site d’entrée du cathéter, enflure du bras (porteur de PICC Line), enflure autour du site d’entrée du cathéter, écoulement au site d’entrée du cathéter, changement de la coloration de la peau (blancheur ou rougeur) autour du site d’entrée du cathéter

Douleur ou enflure au site d’insertion du réservoir du cathéter à chambre implantable pendant l’administration de la solution ou l’irrigation

Écoulement de sang au site d’entrée du cathéter

Pansement humide ou Sali de sang, de pus ou d’un autre écoulement

Pansement décollé, percé ou déchiré

Présence de sang dans la tubulure du cathéter

Temps d’administration du médicament plus long qu’à l’habitude

Fuite de la pompe à perfusion élastomérique ou éclatement du ballonnet

Bulles d’air ou particules dans le sac, la cassette-réservoir ou la pompe à perfusion élastomérique

Alarmes de la pompe à perfusion ambulatoire

Résistance ou impossibilité d’irriguer le cathéter

Déconnexion accidentelle du connecteur sans aiguille ou de la tubulure de la pompe

Bris du cathéter ou de l’équipement

Changement de la longueur externe du cathéter (plus courte ou plus longue qu’à l’habitude ou cathéter complètement sorti de la veine) avec ou sans : douleur à l’oreille, au cou ou à l’épaule du côté du cathéter, enflure au cou, son inhabituel entendu par votre enfant du côté du cathéter lors de l’irrigation ou de l’administration du médicament

Son inhabituel entendu par votre enfant au moment de l’irrigation avec ou sans : douleur à l’oreille, douleur à la gorge

Odeur particulière sentie et goût étrange dans la bouche de votre enfant pendant l’irrigation

Un et/ou l’autre de ces symptômes : enflure de la main, du bras ou du côté où se trouve le cathéter, douleur à l’aisselle (sous le bras) où se trouve le cathéter, enflure du cou et du visage

Fièvre avec ou sans malaise général : ≥ 38⁰C rectal ou ≥ 37.5⁰C buccal ou ≥ 37.5⁰C aisselle

Cathétérisme vésical intermittent

MISE EN GARDE : L’information ci-bas se veut un guide pour les parents et les proches aidants en présence de certains problèmes liés aux soins. Elle ne remplace pas les indications fournies par votre équipe de soins.

Discutez avec votre équipe de soins des besoins spécifiques de votre enfant, incluant QUI contacter et QUAND le faire lorsqu’un problème survient.

 

 

Incontinences urinaires entre les cathétérismes

Inconfort au niveau du ventre douleur et/ou brûlement au méat urinaire ou à l’urètre

Fièvre avec ou sans malaise général (≥ 38⁰C rectal ou ≥ 37.5⁰C buccal ou ≥ 37.5⁰C aisselle)

Entrée ou sortie de la stomie du Mitrofanoff de plus de 0.5 cm que sa position habituelle

Peau autour de la stomie du Mitrofanoff : rouge, enflée, démange, brûle, présence de petits boutons, de petites blessures ou de saignements

L’urine a une odeur inhabituelle et est plutôt trouble (comme si on y avait ajouté une goutte de lait)

Saignement après le cathétérisme

Retrait difficile du cathéter

Le cathéter est difficile à insérer

L’urine ne s’écoule pas ou s’écoule plus lentement qu’à l’habitude par le cathéter